Nouvelles


Journée de l'Observatoire 2015: quels scénarios pour l'avenir du loisir?

Où? Université du Québec à Trois-Rivières – Pavillon Ringuet – Atrium, 1er étage

Quand? Jeudi le 29 octobre 2015 – 9h00 à 16h00 Pour plus d'informations : www.uqtr.ca/journeeobservatoire


Les données probantes sont claires: parmi la population sur le marché du travail, le temps consacré au loisir est en décroissance depuis une dizaine d'années. La chute dans le XXIe siècle a été fatale au temps libre. Cette chute entraine dans son sillage une décroissance du temps consacré à la lecture et aux pratiques culturelles ; les activités physiques et sportives résistent mieux à cette tendance. De plus, le temps consacré à la vie associative est en déclin important au Québec ; les bénévoles y consacrent deux heures de moins par semaine qu'il y a cinq ans ; le pourcentage de la population qui chaque jour pratique une forme ou l'autre de bénévolat a chuté de manière importante, avec une légère remontée récente essentiellement due à la participation des ainés.

L'une des explications fondamentales à cette tendance lourde est la croissance à la fois du pourcentage de la population sur le marché du travail, notamment en raison de la participation des femmes (c'est le taux d'activité) et l'accroissement de la durée du temps de travail, particulièrement parmi la population scolarisée. Ainsi la population active a vu son temps de travail s'accroitre de quatre heures par semaine en une décennie.

Dans un tel contexte, comment penser l'avenir du loisir sur un horizon d'une dizaine d'années? Dans le cadre de sa deuxième journée thématique, l'équipe de l'Observatoire québécois du loisir s'unit à Monsieur Gilles Pronovost et vous invite à venir discuter de la question.

Les conférences et conférenciers (A.M.)

Pour l'occasion, trois conférenciers présenteront les résultats de deux décennies de recherche sur le temps libre et les pratiques culturelles de la population :

Gilles Pronovost est professeur émérite au département des Études en loisir, culture et tourisme. Il vient de publier : Que faisons-nous de notre temps. Vingt-quatre heures dans la vie des Québécois. Comparaisons internationales, Presses de l'Université du Québec ; il s'agit de l'analyse de l'évolution de l'emploi du temps en France, au Québec et aux États-Unis, sur une vingtaine d'années.

Résumé de sa communication

Le temps de travail s'est accru d'environ quatre heures par semaine depuis deux décennies. Il en est résulté une diminution quasi équivalente du temps consacré au loisir ; le temps consacré à la culture et au bénévolat a aussi été affecté, sans compter les taux élevés de stress temporel chez les parents. À quelques exceptions près, la situation est semblable en France et aux États-Unis. Dans un tel contexte, quels scénarios envisager pour l'avenir des temps sociaux ?

Sylvie Octobre est chargée de recherche au ministère français de la culture et de la communication. Elle a réalisé de nombreux travaux sur les jeunes. Elle vient de publier : Deux pouces et des neurones. Les cultures juvéniles de l'ère médiatique à l'ère numérique, Paris, La Documentation française, 2014.

Résumé de sa communication

Les aspects temporels des pratiques culturelles peuvent être appréhendés à la croisée des effets de générations, d'âge et de contexte. À la lumière des trois dernières enquêtes Pratiques culturelles des Français portant sur les 15-29 ans, on tentera de mettre en évidence les mutations des trois registres, quoi que celles-ci soient souvent imbriquées.

Daniel Mercure est professeur titulaire au département de sociologie de l'Université Laval. Spécialiste de la sociologie du travail, il a récemment publié : La signification du travail. Nouveau modèle productif et ethos du travail au Québec, Presses de l'Université Laval, 2010.

Résumé de sa communication

La conférence mettra d'abord en relief la place de plus en plus prépondérante du travail dans la vie de la population, comme l'illustrent tant la forte croissance de la population active depuis les trois dernières décennies que l'allongement du temps réel de travail. Par la suite, nous examinerons la place et le sens du travail chez différents segments de la population active afin de circonscrire les rapports entre la vie de travail et la vie hors travail. Loin d'être une question d'une autre époque, la quête de temps libre est l'une des aspirations les plus fortes au sein de la population active. Nous présenterons les différentes formes que prend cette aspiration, formes possiblement annonciatrices d'un nouveau regard sur la conception du loisir.

Les ateliers sectoriels (P.M.)

L'après-midi prendra ensuite la forme d'ateliers thématiques, qui permettront aux participants de discuter de problématiques qui touchent directement leur secteur d'activité. Ces discussions seront encadrées par des personnes-ressources, expertes dans leur secteur et travaillant dans des organisations partenaires de l'Observatoire québécois du loisir pour l'occasion. Ces animateurs dirigeront les échanges en tentant de garder le cap sur quelques questions clefs : Quels seront les défis du secteur pour les années à venir? Quelles pistes d'action explorer pour relever les défis? Quels scénarios sont à prévoir pour l'avenir du secteur?

Voici les choix d'ateliers auxquels les participants pourront s'inscrire :

1- Le temps consacré à la culture : déclin et nouvelles réalités ?
Avec Sophie Magnan, directrice de la Direction du livre, de la recherche et de l'évaluation du Ministère de la Culture et des Communications (MCC).
2- Le temps libre des familles et des parents de jeunes familles : parents débordés, stress temporel.
Avec Marc-André Plante, directeur du Carrefour action municipale famille (CAMF).
3- Le temps consacré aux loisirs : fuite en avant ou recul ?
Avec un partenaire qui reste à confirmer.
4- Le temps consacré au bénévolat: mission impossible ?
Avec un partenaire qui reste à confirmer.
5- Le temps libre des jeunes : le numérique change la donne.
Avec Nicole Gallant, directrice de l'Observatoire Jeunes et Société.
6- Le temps des personnes handicapées : quelle intégration ?


Avec Michael Magner, conseiller à la formation de la Direction du partenariat et de l'innovation de l'Office des personnes handicapées du Québec (OPHQ).

Pour connaître l'horaire préliminaire de la Journée de l'Observatoire 2015, visitez notre site Internet à l'adresse suivante : www.uqtr.ca/journeeobservatoire. Les inscriptions débuteront à partir du mois d'août prochain. Un communiqué sera émis afin d'avertir les intéressés.



Source : Observatoire québécois du loisir