Nouvelles


Le Réseau de l'action bénévole du Québec demande au gouvernement du Québec de rejeter la recommandation de la Commission Robillard d'abolir le programme de Soutien à l'action bénévole

Suite aux récentes recommandations de la Commission de révision permanente des programmes faites par madame Lucienne Robillard et plus précisément celle d'abolir le programme de Soutien à l'action bénévole, le Réseau de l'action bénévole du Québec ne peut qu'être déçu et très inquiet face à cette recommandation.

Abolir ce programme est selon le RABQ, une proposition sans vision, non réfléchie et à courte vue. Pour des milliers d'organismes qui déjà fonctionnent avec peu de moyens, cette aide financière représente une aide ponctuelle importante dans leur montage financier. Investir dans l'aide à l'action bénévole via ce programme, permet à tous ces organismes de réaliser leur mission, de participer au développement de leur localité et de leur région, tout en aidant des milliers de Québécoises et de Québécois.

D'ailleurs, il est faux de dire que l'abolition de ce programme procurerait une économie de 10 millions de dollars, puisqu'en plus de mettre en péril la survie de plusieurs projets dans les milieux, il fragiliserait les emplois liés à la réalisation de différentes activités ou services à la population. Il est important également de réitérer que pour chaque dollar investit dans les organismes communautaires, ces derniers génèrent 4 dollars. En coupant 10 millions de dollars en aide aux organismes, on ne parle plus d'une économie de 10 millions, mais bien d'un manque à gagner de 40 millions de dollars pour le Québec.

Le RABQ met donc en garde le gouvernement du Québec face à cette recommandation et demande de rejeter la proposition d'abolir ce programme.



Source : communiqueRABQ.docx