Nouvelles


Nouvelle publication : Bulletin de l'OQL vol 13 no 7 - Les traces de Jean-Paul L'allier

Jean-Paul L’Allier nous a quittés le 5 janvier dernier. Il a laissé des traces dans le monde du loisir. Bien sûr, ces traces sont présentes là où il a exercé des fonctions de dirigeant : à l’Office franco québécois pour la jeunesse dont il a été un fondateur, au Gouvernement du Québec où il a été tour à tour ministre des Communications, des Affaires culturelles et responsable du Haut-Commissariat à la Jeunesse, aux Loisirs et aux Sports, et à la Ville de Québec dont il a occupé la mairie de 1989 à 2005.
Certaines de ces traces s’estomperont sans doute au fil des années futures. Il en est toutefois qui resteront vives : celles de sa pensée et de sa réflexion sur la municipalité, le loisir, le bénévolat et sur bien d’autres questions.

Jean-Paul L’Allier appartient à ce club sélect d’hommes et de femmes politiques qui ont réfléchi à ces questions bien au-delà de la gestion des dossiers et des humeurs politiques. L’Observatoire québécois du loisir voulait relever les pensées de cet allié du loisir pour que nous puissions connaître les traces de Jean-Paul L’Allier et emprunter le chemin qu’il proposait.

Il y a neuf ans déjà, Jean-Paul L’Allier était président honoraire du Congrès mondial du loisir. Toute l’équipe d’organisation du congrès considère que la pensée qu’il avait alors exprimée constitue un legs important de cet événement hors du commun. Le présent bulletin veut rendre hommage à cet homme d’exception en lui laissant la parole. Voici quelques citations toujours d’actualité puisées principalement dans le discours qu’il a prononcé au Congrès mondial du loisir en octobre 2008, auxquelles s’ajoutent quelques déclarations plus récentes.

Cliquez ici pour obtenir le bulletin