Nouvelles


La Fédération québécoise du loisir en institution lance la Semaine du loisir 2014

La Semaine provinciale du loisir de la Fédération québécoise du loisir en institution se tiendra du 9 au 15 novembre 2014, sous le thème « Le loisir, un état d'esprit – Un sentiment de liberté ».

L'objectif de cette semaine est de faire la promotion du loisir dans les établissements de santé au Québec.

La F.Q.L.I. compte actuellement quelques 350 installations membres où près d'un millier d'intervenants spécialisés agissent directement auprès des personnes hébergées ou utilisant les différents services du réseau. Pour une 26e année consécutive, la F.Q.L.I. et ses associations régionales veulent profiter de cet événement pour sensibiliser, informer et éduquer sur l'apport essentiel du loisir dans la qualité de vie de l'usager, et ceci, au sein des centres d'hébergement, des résidences privées, des centres de réadaptation, des centres psychiatriques, des centres de jour, des ressources intermédiaires et/ou de type familial et des organismes communautaires.

Le loisir est indispensable dans le réseau de la santé. Il a des bienfaits psychologiques et physiologiques, aide à prévenir ou à lutter contre la maladie, augmente l'espérance de vie, aide à maintenir ou à rétablir les capacités et les aptitudes physiques, mentales, sociales et affectives tout en améliorant aussi la qualité de vie des individus dans leur milieu.

Il est prouvé que l'exécution au quotidien d'activités de loisir engendre des effets bénéfiques comme l'épanouissement, le développement d'habiletés motrices et sociales, l'acquisition de nouveaux rôles ou de nouvelles compétences, le développement d'une attitude positive face à la vie en plus de limiter l'anxiété et diminuer le sentiment de solitude. La stimulation quotidienne devient un moyen de motivation pour inciter la personne hébergée à se prendre en main, à réaliser des projets, soit individuellement ou collectivement dans des activités divertissantes, valorisantes et variées.

C'est pourquoi, dans un contexte de compressions budgétaires, il faut réussir à conserver des environnements stimulants et plus humains; indicateurs recherchés dans la qualité de vie des personnes hébergées.


Source : Communiqué F.Q.L.I.